angeloz
Thibault
Ingénieur ENSEA
Promotion: 
2017

Business Developer chez INVIVOO

  •   Pourquoi as-tu choisi l’ENSEA ?

J’ai choisi l’ENSEA car c’est une très bonne école d’électronique, qui figure en bonne position dans les classements des écoles d’ingénieur.

Par ailleurs, je voulais déjà, en sortie de prépa, m’orienter vers un double cursus avec une école de commerce. Le fait que l’ENSEA propose un double diplôme avec Audencia ou Grenoble EM m’a convaincu que c’était l’école pour moi.

  •     Peux-tu définir l’ENSEA en 3 mots ?

    Qualité d’enseignement

    Vie associative

    Partenariats (avec d’autres écoles/universités)

  •     Qu’est-ce que l’ENSEA t’a apporté ?

L’ENSEA m’a permis de développer mon projet professionnel et ainsi entrer sereinement dans le monde professionnel ; tant par l’enseignement, l’accompagnement qui m’a été donné pour obtenir mon double diplôme, que par l’importance qui nous est laissée de mener à bien des projets associatifs d’envergure.

  •     Pourquoi avoir choisi de faire un double-diplôme ?

Bien que passionné par les nouvelles technologies, je savais dès la fin de prépa que le métier d’ingénieur (électronicien, informatique ou télécoms) ne m’aurait pas convenu à 100%. Tout en restant dans des problématiques techniques, je voulais apporter une dimension plus managériale/commerciale à mon parcours. C’est donc tout naturellement que je me suis orienté vers un double diplôme.

  •     Que cela t’a apporté ?

Le double diplôme m’a permis de gagner en crédibilité lors de ma recherche d’emploi. En effet, je ciblais principalement des postes de business developer / ingénieur d’affaires dans l’IT. Cela aurait été plus difficile de prétendre à ces offres sans un double diplôme.

  •     Pour toi, que signifie être ingénieur ?

Ingénieur signifie trouver des solutions innovantes qui répondent de manière efficace à un besoin technique. L’ingénieur se doit d’être force de proposition, et ne doit pas avoir peur de proposer des solutions en rupture avec ce qui se faisait.

  •     Peux-tu décrire tes missions principales ?

En tant que Business Developer, mes taches au quotidien sont très variées.

Travaillant dans une ESN spécialisée en finance de marché, mon rôle principal est de permettre à nos consultants d’aller dans la mission qu’ils souhaitent.

Tout d’abord, j’ai une activité qui se rapproche du métier de commercial. Je dois aller voir mes clients (en l’occurrence pour moi, les chefs de projets IT des Banques de Financement et d’Investissement) afin d’identifier leurs besoins.

Je m’inscris aussi activement dans le processus de recrutement des nouveaux consultants. Je fais passer des entretiens, et je suis partie prenante de la validation d’un candidat.

Enfin j’ai un rôle managérial. En effet, je coache les consultants en amont d’un entretien client pour qu’ils puissent le réussir au mieux. De plus, une fois en mission, je deviens leur référent et m’assure du bon déroulé de la prestation.

  •     D’après toi, quelles sont les qualités nécessaires pour exercer ton métier ?

Les qualités sont : organisation, proactif, flexibilité, multitâches, très bon relationnel, curiosité.

  •     Pourquoi s’être orienté vers ce domaine ?

Je voulais un métier qui puisse mettre en valeur mon double diplôme : un métier managérial/commercial avec une dimension technique. Être Business Developer dans une ESN répond parfaitement à mes attentes, tant sur la partie commerciale que sur la partie IT.

  •     Quels souvenirs gardes-tu de tes études ?

De très bons souvenirs ! 😊 J’ai eu la chance de pouvoir faire deux grandes écoles complétement différentes dans les matières enseignées, mais qui se rejoigne dans l’état d’esprit. En effet, on se sent vraiment appartenir à une promotion, à une famille. Ce sentiment est décuplé par la vie associative. Les liens que l’on tisse en école sont très forts.

  •     Quels conseils peux-tu donner aux futurs enséarques ?

De profiter au maximum de leur 3 ans dans l’école. Ça passe très vite !

On a la chance d’avoir une école qui nous laisse beaucoup de possibilités dans l’orientation que l’on veut donner à notre parcours, que ce soit par les doubles diplômes, les cursus l’étranger et les nombreuses spécialisations proposées en 3ème année. Il ne faut pas hésiter à parler avec les professeurs ou avec les anciens élèves pour se faire une idée des futurs métiers potentiels qui s’offrent à nous.

Bien sûr, les cours sont très importants, mais je donnerais aussi comme conseil de s’investir dans une (ou plusieurs) associations. Cela permet pendant un an de mener à bien des projets concrets, d’apprendre à gérer un budget, de travailler en équipe et de gagner en maturité. Petit plus non négligeable, le fait d’avoir une vie associative riche est souvent appréciée par les recruteurs.

  •     Comment définirais-tu l’expérience ENSEA ?

Amazing ! 😊 L’ENSEA m’a apporté tout ce que je demandais à une école : des compétences, de la rigueur, un réseau, un double diplôme et du fun !